Tout d'abord, il est important de rappeler que le compteur électrique de votre domicile n'est pas votre propriété. Il appartient en réalité à votre collectivité locale (intercommunalité, syndicat de l'énergie...), qui délègue ensuite son entretien, son étalonnage et son suivi au gestionnaire du réseau de distribution d'électricité (Enedis ou une entreprise locale de distribution).

Ensuite cela va dépendre où est situé votre compteur : 

  • s’il est situé en limite de propriété, vous n’avez aucune possibilité d’en empêcher la pose.

  • S’il est situé dans votre propriété, vous pouvez en empêcher la pose puisque un agent Enedis ne peut pas rentrer dans votre propriété sans votre autorisation.


Sachez toutefois que le refus de la pose du compteur Linky est susceptible d’avoir des conséquences : 

  • Enedis indique d’ores et déjà que les clients récalcitrants pourraient être soumis à un “relevé spécial payant” au moins une fois par an, c’est à dire une pénalité financière. Le compteur Linky va permettre en effet de limiter les déplacements de techniciens sur le terrain grâce à sa capacité d’auto-relevé de l’index de consommation électrique. Les compteurs d’ancienne génération, eux, nécessiteront toujours de tels déplacements, qui seront alors facturés par le distributeur.

  • La question de la résiliation du contrat d’électricité est plus délicate, mais pourrait être posée. Le refus du client de laisser un libre accès à son compteur constitue en effet un non-respect de ses obligations contractuelles, ce qui place alors le distributeur en capacité de résilier le contrat.